Borderlands http://borderlands.fr Bringing stories home Fri, 04 Dec 2020 03:57:35 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.6 http://borderlands.fr/wp-content/uploads/2020/12/cropped-icone-site-web-noir-32x32.png Borderlands http://borderlands.fr 32 32 Encore du travail ? http://borderlands.fr/wip/ http://borderlands.fr/wip/#respond Wed, 02 Dec 2020 15:44:13 +0000 http://borderlands.fr/?p=1 Le site internet de Borderlands.fr est en train d’être conçu. Ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est énormément de travail :

D’abord, la phase de conception : il s’agit d’identifier les besoins du site internet (quel information sert-il à communiquer ? à quel public ? comment la communiquer la plus efficacement possible ? la solution est-elle compatible avec les contraintes techniques connues ? etc…) et de concevoir une réponse efficace, cohérente avec le reste du projet, et, si possible, élégante. À l’heure actuelle, c’est cette étape qui m’occupe. J’ai un peu d’expérience avec WordPress et Elementor, c’est donc vers ces outils que j’ai été attiré.

J’ai voulu remettre cet a priori en question : n’y a-t-il pas des outils/cms plus adaptés ? Après moult recherche, je pense que oui, il existe un outil plus adapté : savoir coder le site soit-même. Malheureusement ce n’est pas encore mon cas et je n’ai pas 1 000 heures disponibles pour l’apprendre.  Donc ce sera pour une prochaine fois !

Ensuite, la phase de création du contenu : dans le cadre du projet, c’est là qu’est le plus gros du travail.

D’abord, il faut structurer les éléments des trois thèmes à mettre en avant (un travail déjà amorcé durant la création du magazine), et créer un « chemin de fer virtuel » : quel contenu ira où ? Comment interagissent-ils les uns avec les autres ? Grâce à quel outil (boutons, formulaires, bases de données, mise en page, etc …).

Une fois cela fait, il faut créer le contenu : ça implique d’énormes quantités de rédaction, de création de carte, de retouche d’image, de création d’animations et de visuels, de montage vidéo, etc… Le tout avec en tête le produit fini, afin d’éviter les couacs et les aller-retours (qui peuvent être nombreux quand on tâtonne, si on en croit ma première tentative de site web !).

Ensuite, c’est la partie marrante. On prends toute cette manne et on la met en page, en valeur. Si les plans ont étés bien fait, c’est relativement rapide et sans douleur. Sinon, c’est là qu’apparaissent toutes les lacunes.

Enfin, pour faire les choses bien, il faudrait rajouter une phase de test et de correction des bugs.

Bref, voilà dans les grandes lignes la feuille de route de Borderlands.fr, j’espère que vous comprenez mieux pourquoi le site en est là où il est pour l’instant 😛

PS : Oh, et pour une fois que je n’utilise pas une de mes propres photos, autant le signaler. Merci à Johnson Wang pour cette super photo trouvée sur Unsplash.

 

 

]]>
http://borderlands.fr/wip/feed/ 0